REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

C'était la dernière séance...

Une année de boulot qui se termine sans que nous l'ayons vu passer...
Même pas mal au cœur... nous avons plein de projets dans la tête





L'occasion de faire la choucroute de l'année...

Commentaires

1. natajeudi 11 novembre 2010 à 01:07

Chouette on voit Franck.
Chouette on voit la maison (Le lézard t'aurais pu ranger le balai).
Bon maintenant va falloir patienter (ceci dit moi j'ai la chance de mettre régulièrement les délices du palais sous le palet………).
Grrrrr, toujours pas goûté à votre choucroute depuis que le truc en terre est chez vous !!!! Y'a pas un anniv bientôt ???

2. annejeudi 11 novembre 2010 à 10:35

pas compris
il y a un film ?

3. cagouillettejeudi 11 novembre 2010 à 11:57

Bonjour la Reptily Family !
Je venais "baver" (pour une cagouille, quoi de plus normal!) sur les belles photos de Rodolphe, qui remontent le moral vu le temps qu'il fait dehors ... Effectivement, il y a de beaux projets (dont certains sous les projecteurs) en cours ! Merci Virginie de nous faire partager tes recettes, je te souhaite le même succès que Rodolphe !
J'ai découvert Globalmag grâce à votre site, super émission ... et étonnante, hier il y avait un reportage très sérieux sur le méthane produit par les vaches, lesquelles étaient affublées (pour le progrès de la science et sans douleurs paraît-il) de ballons, reliés à leur panse et censés récupérer leurs gaz ! "Marguerite en mongolfière", selon la présentatrice :-) Bref, mangeons moins de viande mais plus de légumes, c'est bon pour le climat et pour nos artères !
Amusez-vous bien demain avec les enfants qui viennent déguster le Giant ! J'attends les photos ! (oui, consulter ce site peut rendre dépendant !)
Cagouillette

4. le_lezardjeudi 11 novembre 2010 à 21:51

C'est toujours difficile de laisser partir Franck... Il va falloir qu'on trouve une idée pour le faire revenir... rapidement !!! Aujourd'hui dans global il y avait des trucs sur les locavores...

5. Phillundi 27 décembre 2010 à 17:37

Bien le bonjour à toutes et à tous et Joyeux Noël,

Le potager anti-crise est le cadeau de fin d'année que j'ai demandé à mon épouse. J'attends avec impatience de pouvoir le lire.

J'ai vu qu'un autre livre est à paraître : "Un petit potager qui vaut le coup". Est-ce un complément au premier livre ?

Et il y a aussi : "Potager anti-crise côte cuisine", c'est de vous ? (le nom de l'auteur est différent)

Bonne continuation

6. le_lezardlundi 27 décembre 2010 à 19:23

Bonjour Phil,
le petit potager qui vaut le coup n'est pas une suite du potager anti-crise (pour moi si, mais pour le lecteur-jardinier ... non). C'est un livre de jardinage qui s'adresse à ceux qui veulent commencer un petit potager (problèmes et solutions liés à la petite surface, quels légumes y mettre)
"Le potager anti-crise côté cuisine" est le travail de la Lézarde... L'idée développée est de montrer que la cuisine du potager avec des légumes de saisons est riche, facile et joyeuse... Je le découvrirai comme tout le monde en mars... mais ce que j'ai mangé et les séances photos laissent présager un livre très sympa.
Bonne fin d'année à vous et aux vôtres.

7. Phillundi 27 décembre 2010 à 21:26

Merci pour les informations et bonne fin d'années.
Philippe

8. Philmardi 18 janvier 2011 à 21:04

Bonjour Le Lézard,

Je viens de commencer la lecture de votre livre "le potager anti-crise" et je souhaitais vous remercier pour communiquer à vos lecteurs votre enthousiasme et votre savoir-faire.

J'ai fait aussi un potager, il y a 7 ans déjà que j'ai arrêté, mais uniquement dédicacé aux pommes de terre et un peu de légumes. Je souhaite refaire un potager en suivant vos conseils et en les adaptant à ma situation.

Cependant, il y a un sujet sur lequel j'ai beaucoup de difficulté à penser : c'est l'aménagement de l'espace.

Comment vous avez réussi à planter 90 arbres fruitiers sur 3200 m² ?

Je dispose d'un terrain de 12 ares environ (profondeur 50m, 28 mètres de large au fond, 22 mètres de large en avant). Disons que ce terrain a une surface équivalente à 1/3 de votre terrain. Je devrait alors pouvoir planter 30 arbres fruitiers ?

Et de cette surface, il faut déduire la surface occupée par la maison, la terrasse, la haire, l'abri de jardin (à venir),...

Rien que pour un cerisier bigarreau demi-tige planté cet automne, on recommande de laisser 7m de circonférence libre, ce qui est beaucoup. Je n'imagine donc que mettre 4 ou 5 arbres, mais pas plus.

Alors, comment faites-vous pour en mettre autant ?

D'avance, merci et bonne continuation.

9. le_lezardmardi 18 janvier 2011 à 22:13

Bonjour Philippe, c'est un vrai problème de stratégie que vous soulevait là : Comment faire pour concilier nos envies multiples de fruitiers et la taille de nos jardins qui n'est pas extensible ? Les premiers fruitiers que j'ai planté sont les pommiers à cidre. Ce sont des hautes-tiges qui prennent beaucoup de place. Je les ai serré un peu en me disant que je pratiquerai la taille mais j'ai vite acquis la certitude que je ne pourrai pas en mettre beaucoup plus. Comme mes envies de fruitiers ne s'arrêtaient pas là... j'ai cherché comment faire. En première stratégie, je suis passé des hautes-tiges aux moyennes, puis aux basses, puis aux formes en cordons (palmettes...) Cela permet d'avoir de nombreuses variétés sur un minimum de place. Si j'avais un petit jardin je crois que je planterai des fruitiers columnaires. Tous ces arbres ont des durée de vie inférieure aux hautes-tiges mais ils se mettent à produire beaucoup plus vite, alors... Deuxième stratégie faire des haies de fruitiers. Beaucoup de mes fruitiers poussent dans les haies : pommiers, poiriers mais aussi kaki, nashi, néfliers, noisetiers, pêchers, abricotiers... Avec une taille libre cela me permet d'avoir les avantages d'une haie et ceux d'un verger... Troisième choix : la taille. Tous les fruitiers, même les basses-tiges, sont taillés pour la structure et la transparence. Cela me permet de réduire les écartement préconisés et de mélanger potager et verger. Pour ce qui concerne les cerisiers il est dit qu'il ne faut surtout pas les tailler... alors ils prennent une place folle. En fait on peut les tailler en vert et on a même intérêt à le faire pour les empêcher de se développer au point qu'un homme sur un escabeau ne puisse plus en atteindre le sommet. Cela permet de poser facilement un filet dessus et d'assurer les récoltes. Voilà, j'espère avoir répondu à vos questions. Pour ma part il est clair qu'avoir un grand jardin simplifie la tâche... j'ai encore planté des arbres cet hiver et je pense que ce ne sont pas les derniers... Bon jardin à vous (et n'hésitez pas si vous avez d'autres questions ou remarques)

10. Philvendredi 21 janvier 2011 à 21:29

Merci pour les informations.

Toutefois, mélanger haie et fruitiers ne risque-t-il pas de poser des problèmes au niveau des racines ? Par exemple, j'ai lu dans un magazine de jardinage le texte d'une lectrice qui se plaignait que ses rosiers n'étaient pas très vigoureux car planté trop près d'un cerisier et que c'étaient à cause des racines du cerisiers.

Dans mon jardin, j'ai fait planter une haie sur un périmètre d'une centaine de mètres. On y a mis des lauriers-cerises, des noisetiers, des épines-vinettes, des cornouillers blancs,... Ceci afin de nous protéger du vent et des regards des voisins (notre maison a été bâtie sur un champs et il n'y a aucun arbres aux alentours - un véritable désert). Nous avons laissé un espace réglementaire d'un mètre entre la haie et la limite du terrain. La haie ne devra pas dépasser 2 mètres de haut. Planter des arbres fruitiers près de cette haie semble être une solution pour gagner de l'espace. Mais est-ce que ces plantations ne vont pas s'étouffer à long terme ?

D'avance merci et bon week-end.

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.