REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Chronique potagère...

La 25 ième est en ligne sur la webradio du développement durable...

Commentaires

1. annemercredi 11 janvier 2012 à 08:19

je voudrais connaitre la vérité concernant vos arbres fruitiers . Chacun sait que si les pommiers , les pruniers ne sont pas traités au moins 2 ou 3 fois , les fruits seront véreux , abîmés etc...
Qu'en est il des vôtres ?traités ou non ? si non , que faites vous ?
merci pour votre réponse qui peut être utile à beaucoup

2. le_lezardmercredi 11 janvier 2012 à 10:17

Bonjour Anne,
Les arbres fruitiers, comme le reste du jardin, sont sans traitement (et j'insiste ni ceux du commerce autorisés en AB ni les préparations maisons que sont les purins, infusions et autres décoctions) depuis je crois 4 ans. J'ai eu un moment des pièges à phéromones mais j'ai arrêté...
Le jardin et en équilibre, il y a beaucoup d'auxiliaires et je ne laisse pas les problèmes s'installer (par exemple j’élimine la première génération de carpocapse par le ramassage des premières pommes gâtées...). C'est souvent par négligence qu'on laisse les problèmes se reproduire et s'amplifier d'une année sur l'autre. J'ai un ami pépiniériste et arboriculteur à quelques dizaines de km qui produit l'intégralité de ses pommes sans aucun traitement. C'est de lui que je tiens les solutions que je pratiques dans le jardin (lutte mécanique par le ramassage des premières générations et surtout recherche d'un équilibre dans le jardin)

3. annemercredi 11 janvier 2012 à 11:04

qu'est ce que vous voulez dire par recherche et maintien d'un équilibre ds le jardin ?

4. le_lezardmercredi 11 janvier 2012 à 11:32

c'est favoriser (en diversifiant au maximum les plantes et en créant des lieux de vie -mare-espaces sauvages-tas de branches-tronc pourri...) pour que les auxiliaires s'installent dans le jardin et limitent, voire gère totalement, le développement des aspects négatifs (carpocapses gérés par les mésanges, travail du sol par les vers de terre...). L'équilibre du jardin vient de la richesse aérienne mais aussi souterraine. La gestion du sol est primordiale pour l'équilibre du potager. Un jardin s'équilibre en quelques années.

5. annemercredi 11 janvier 2012 à 13:06

merci Rodolphe pour ces explications IL serait interessant de faire une étude approfondie entre un terrain d'amateur où on ne fait rien de tout ça et un autre terrain où on pratique vos méthodes .En supposant bien sûr , même surface , même climat etc

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.