REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

trempette du 31 mai...

La semaine dernière il y avait 12 voitures de garées aux 4 chalets. Cette semaine personne. Rien, que d'chique, nada !!! Faut dire que la météo n'était pas de la partie. J'aime bien ce moment où nous sommes à l'abri de la digue, puis nous la grimpons en écoutant le bruit des vagues qui gonfle et en arrivant au sommet nous nous prenons les élément dans la tronche. Au retour c'est l'inverse. L'eau et l'air étaient à 13°C, beaucoup de vent et de la pluie... Les abaques laissaient prévoir que nous eussions dû nous baquer vers 15H30 mais l'organisation de la journée et la météo nous ont incitées à repousser l'heure H à la fin de journée d'autant plus facilement qu'une baisse de la vitesse du vent devait être accompagnée d'un arrêt de la pluie voire de quelques éclaircies...

Nous sommes partis pour une trempette à la montante mais à marée basse à 19H30...
Min z'oeil ! C'était tempétueux ! Nous nous sommes défroqués à l'abri de notre épi avant de nous jeter dans les vagues. En partant de la maison, nous n'étions pas plus motivés que cela et ça nous a fichu un de c'est coup de fouet. En quelques secondes nous nous sommes sentis comme des poissons dans l'eau. Bref une ambiance qui n'avait rien à voir avec celle de la semaine dernière et qui rappelait plutôt ce que nous avions connu de novembre à janvier... Malgré les conditions, aucune urgence pour se refroquer en sortant de l'eau. Par contre, Léo, comme moi, avons pris dans la tête des vagues qui nous ont chatouillées les oreilles et ça a picoté pendant un petit temps... Bien imprudent le baigneur qui croit qu'à la sortie de l'hiver les trempettes s'aseptisent et qu'après quelques belles semaines il n'y a plus d'engagement...













trempette du 24 mai...

La température de l'eau est maintenant à 14°c. Ça a un petit goût de grand sud. Décidément ces trempettes nous font voyager bien au delà des quelques kilomètres qui nous séparent de la plage...

Que dire si ce n'est que c'était extra et que nous sommes restés plus de 20 mn dans l'eau (il fallait rentrer manger). Nous avons fait une longue promenade mi nagé- mi marché vers le nord. Au retour, j'ai choisi de batailler à la nage contre le courant... Ce fut long mais bon. Pas mal de touristes graillaient sur la digue de galets. Un homme a mis une combi... Nous nous sommes dits "chouette un copain"... mais il est sorti presque aussi vite qu'il était rentré... Nous avons trouvé qu'il abusait un peu...

Sur le chemin du retour, nous parlons déjà des trempettes de l'hiver prochain...
Vivement la semaine prochaine ! (ou demain, car ça commence à démanger le reste de la tribu)













Trempette du 17 mai...

une trempette à la descendante mais... encore assez haute... car je me suis trompé d'horloge avant de partir... Nous avons deux horloges dans la maison. L'une à l'heure d'été et l'autre à l'heure d'hiver (c'est assez pratique d'une manière générale, surtout deux fois dans l'année) et je m'a gouré (grrrrr)...
Le côté positif c'est que lorsque la mer est haute nous n'avons plus pied assez rapidement et qu'ainsi je ne risque pas de me prendre un piquet de rommel...
A chaque trempette nous faisons, chemin faisant, des hypothèses : ça va être chaud à cause des vagues, gaffe au courant, on ne s'éloigne pas de la berge, on ne reste pas trop éloigné l'un de l'autre... ou bien... aujourd'hui ça va être tranquille... limite on va s'embêter. Comme il faisait chaud (20°c) nous avons craint le chaud-froid. Comme il n'y avait pas de vague nous avons craint l'ennui... Que nenni, ce fut une merveilleuse trempette de printemps !
Nous sommes restés un petit quart d'heure dans une eau entre 11 et 12°c à nager d'un épis à l'autre en ayant bien en tête que toutes ses trempettes hivernales nous permettent de profiter pleinement de la chance que nous avons de vivre sur ce petit bout de littoral...
Notre plage n'est pas sur une île du bout du monde, avec une mer chaude et de doux zéphyrs... mais pour nous une trempette sur le littoral picard vaut toutes les promesses des voyagistes...

Vivement la semaine prochaine !











Trempette du 10 mai...

D'après les abaques nous devions nous tremper vers 14H00 mais ce n'était pas possible car au même moment j'étais de causerie au sujet d'un allium qui me tient à coeur... Causerie au demeurant fort intéressante car j'ai rencontré des jardiniers d'un âge certain qui m'ont longuement parlé des variétés de légumes qu'ils cultivent et qu'ils tiennent de leurs parents... Très, très, très intéressant. J'ai les coordonnées de chacun et je vais retourner les voir pour faire des enregistrements de leurs récits. Certains parlent un picard qui tant à disparaître, d'autres ont un accent étonnant avec des r roulés... Ils parles d'échalotes, de haricots, de poiriers, de pommiers avec des yeux qui pétillent. J'adore

Donc c'est après une journée de plein soleil que nous nous sommes rendus en début de soirée à notre plage préférée. Belle mer, température de l'air presque estival, température de l'eau à 11°c. Un délice ! Après être restée froide pendant tout le début du printemps, il nous semble que la température de l'eau grimpe assez vite depuis trois semaines... Nous avons pris garde à ne pas nous prendre de piquet de rommel et sommes sortis de l'eau quand nous avons vu que la Lézarde commencait à trouver le temps long... Déjà qu'on lui demande chaque semaine de nous accompagner, faudrait pas exagérer...













Trempette du 2 mai...

Trempette à 15H00 à la descendante... J'étais un peu inquiet car depuis ce midi je bossais dans la serre et nom de Zeus je m'y collais de sacrées suées. Le corps était comme qui dirait en ébullition et se jeter dans les eaux froides de la mer était peut être un peu osé. Un truc du style chlic-chlac... crac. Donc, la grande sagesse qui me caractérise m'a incité à me calmer 5 mn avant de partir histoire de faire redescendre le thermostat et appréhender cette trempette dans les meilleures conditions.
Nous sommes partis de la maison à la fin d'une grosse averse en nous disant que nous devions avoir pile-poil le temps avant la prochaine. Bon timing : La mer et le ciel était magnifiques. L'eau nous a semblé étonnamment agréable... comme celle d'une baignade de début d'été alors qu'elle n'est qu'à 10-11°c (ça monte, ça monte).
C'était bien sauf que je me suis pris un piquet de rommel que les mouvements de la plage ont fait réapparaître... C'était en plongeant, heureusement que j'avais les bras en avant... Méfiance la semaine prochaine, si possible tenter une trempette avec une hauteur de marnage plus importante.
Est-il utile de mentionner le fait que nous n'avons pas eu froid... mais alors pas du tout... et qu'ensuite je suis retourné dans les serres parfaire ma séance active de sauna...