REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Visite du rucher...

Promenade du 28 avril...








Petits radis...

Cèleri perpétuel [corrigé]

Dans la maison...

Récup'...

Mâche perpétuelle...

Promesse d'artichaut "Impérial star"...

Labyrinthe...


Deuxième vie...



Temps de ...

Les "mauvaises herbes"...

Promesse de cèleri...

Repiquer les tomates qui "filent"...

Avec le manque de soleil, les tomates "filent"... Leurs tiges semblent bien frêles pour supporter en été plusieurs kilos de fruits. Le repiquage (puis la plantation lorsque les frimas ne seront plus à craindre) permet de résoudre le problème en enfouissant la tige (qui va émettre de nouvelles racines. Ne pas hésiter (attention tout de même au risque de casse) à mettre le chevelu racinaire en partie haute du pot et de courber la tige vers le fond... puis de la faire ressortir (si-si, ça marche très bien).
Il m'est arrivé de repiquer en fin de saison des pieds de 50 cm que "j'enroulais" à 15 cm de profondeur avant de les faire remonter à quelques centimètres du tuteur il ne sert à rien de les planter plus profond. Il faut dans ce cas effeuiller ce qui est enterré. Il ne sert à rien, non plus, de jeter au fond du trou une poignée d'ortie. C'est une croyance qui au mieux ne sert à rien... au pire peut générer des pourritures (la matière organique se décompose en surface pas en profondeur). Si vous voulez vraiment utiliser des orties, faites les sécher pour en faire un paillis protecteur et nourricier au pied des plants.

Oups, j'ai oublié l'essentiel... Pour repiquer des tomates qui filent il ne faut pas remplir le pot, faire un trou et mettre son pied de tomate dedans... non-non-non, on met une poignée de terreau que l'on ramène (en laissant un centimètre au fond) sur un flanc. Cela permet de pouvoir placer le jeune plant dans la position qu'on souhaite le voir prendre... puis de le bloquer avec un complément de terreau...










Basilic...