Avec le grand Lézardeau, nous avons beaucoup hésité : une trempette c'est une trempette et il y a une éthique de la trempette. La trempette doit être sauvage, nature, sans chichi ni combi... La trempette c'est l'aventure au bout du jardin.

Alors un bain organisé, pfff
Et puis, nous nous sommes laissés tenter. Un peu comme un skieur de rando qui laisse de côté le terrain d'aventure et les neiges vierges pour rejoindre celui des pistes sécurisées.
C'est l'occasion de rester un peu plus longtemps dans l'eau sans se poser de question...

Nous sommes donc allés au bain du 31 organisé au Tréport. La plupart des baigneurs ont fait une entrée-sortie... Les sauveteurs en mer qui nous encadraient avaient décidé que l'"exercice" (c'est comme ça qu'ils disent) prendrait fin après 10mn... Nous sommes sortis de l'eau au bout du temps donné (baignade à la descendante avec une petite houle résiduelle en nageant parce que "pas pied du tout") et nous avons apprécié le café chaud offert par le casino (c'est à retenir, le coup de la boisson chaude qui fait du bien en sortant).

Pour demain, à Mers... on hésite... à cause du "folklore" obligatoire...