REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Carotte de Tilques par temps orageux...

Commentaires

1. Natmercredi 24 août 2011 à 12:14

Sa couleur est appétissante, sa forme ressemble à un plantoir! comment arrive-t-on à récolter des graines d'ail? merci pour vos conseils et bonne journée à la famille Lézard!

2. Cricri la Grelinettemercredi 24 août 2011 à 12:52

Bonjour, effectivement, un plantoir éphémère ! Depuis l'autre jour je suis très contrariée pour ce pauvre petit chat, nous en avons 3 ainsi que des chiens gentils et bien élevés, vous pouvez nous donner des nouvelles de Gribouille.Merci

3. helene Kmercredi 24 août 2011 à 14:32

Bonjour,

J'aimerais savoir s'il y avait un moyen de vous contacter par e-mail ?
Je vous laisse le mien : helene.kowalkowski@c2bsa.com

D'avance je vous remercie !

A très bientot

4. RMmercredi 24 août 2011 à 18:17

bonjour , j'ai salivé , jalousé , pleuré , aimé ... en voyant votre blog
C'est tout ce que j'ai laissé un jour le 8 mars 2006 .......Merci de continuer a vivre tel que nous devrions tous le faire .... Mon rêve pouvoir revenir a la nature plutôt que dans mes mêtres carré .... merci ...j'aurais savoir si vous avez un face book pour vous écrire et continuer a voir cette passion qui me rendrai une partie de mon âme ...
RM

5. Romainmercredi 24 août 2011 à 21:30

Très joli site que l'on découvre chaque jour, quel consécration Monsieur le Lézard, mais en tout cas beaucoup d'initiative très vite récompensée. Donnez nous quelques nouvelles de Gribouille, et merci pour tous les bons conseils donnés sur ce site, j'avais Linux, malheureusement à l'heure actuelle il faudrait que je reconfigure cela sur ma machine, en attendant le potager que je fais va se sensibiliser à de nouvelles pratiques, car l'eau dans le Sud est un bien rare, et les mauvaises herbes m'embête un petit peu alors je vais tenter de pailler, et d'améliorer mon compost, sinon que faire pour améliorer son sol pour planter les carottes, car j'ai beau mélanger ma terre argileuse et la travailler l'hiver et bien l'assouplir, les carottes ne réussisse pas, en bac dans du sable est ce que cela marcherais. J'ai 26 ans, mais je suis encore à cultiver sur le potager familial et ce n'est pas la liberté d'entreprendre qui manque, mais surtout le temps et l'impératif d'avoir une période pour travailler le sol au tracteur ( pas écologique du tout ), en tout cas cela m'incite à repenser ma conception du jardin, vos ouvrages sont un vrai dictionnaire, les images et les conseils font rêver, grande merci à vous de faire partager cela, et surtout d'inciter à revenir dans un temps où rien ne serre de se presser et où l'on profite d'une consommation locale, biologique, faîte d'amour et de partage. Alors combien de bocaux de tomates avec toutes celles qu'ils y avaient sur la table ?

6. le_lezardvendredi 26 août 2011 à 22:30

Beaucoup de bocaux... mais pas assez de réserve pour l'hiver car le printemps sec ne m'a pas permis de faire les semis attendus... s'il y a disette on mangera des nouilles...

7. Romainjeudi 1 septembre 2011 à 13:03

Ou plutot pas mal de légumes de saisons Monsieur le Lézard, en espérant que le temps vous permettra d'avoir une meilleur production sur d'autres variétés de légumes ... Très joli photos en tout cas. Notamment les fèves, sinon pour les tomates il y a le 04/09 à Clapiers (34) une fête de la Tomate avec ces exposants, pas loin de chez moi, et intéressante à voir. Si un jour vous descendez dans le Sud, sur cette période, cela pourrait vous intéressé ;) Bonne continuation au jardin en attendant ;)

8. le_lezardjeudi 1 septembre 2011 à 13:14

Pour Clapier, ça doit être très bien... mais c'est un peu loin de chez moi... et mon chef ne va pas être ravi si je lui demande une autorisation d'absence pour aller me promener dans le sud...

9. Romainjeudi 1 septembre 2011 à 19:09

C'est le weekend Monsieur Lézard, mais le jardin avant tout, et puis la rentrée ce ne doit pas être évident à tout gérer, mais en attendant vous trouvez toujours le temps de répondre, d'actualiser votre blog, de jardiner, de transformer vos légumes avec Madame Lézarde, d'écrire et enfin de travailler. Une belle image d'une course où le temps semble s'arrêter, même si l'on est conscient que les journées ne durent que 24H pour tout le monde. J'en reste admiratif.

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.