REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fruitiers et p.... de mulot

Les fruitiers menés sur portes-greffes nanifiants sont très fragiles face à insatiable gourmandise des grignoteurs à 4 dents. En quelques jours on se rend compte qu'un arbre dépéri à la vitesse grand V sans que rien ne le justifie. Alors en prenant l'arbre entre le pouce et l'index on se rend compte qu'un rien suffit à l'arracher et qu'il ne reste sous terre que l’esquisse du reste d'un moignon racinaire... De nombreux orifices de galerie ne laissent planer aucun doute sur la nature du mal et on fulmine, on peste, on rage contre ces satanées bestioles qui commencent sérieusement à nous courir sur le haricot.

J'ai été confronté au problème pour quatre de mes pommiers basse-tige.
Le premier venait de chez mon copain Vincent... Il me l'a confié sans trop croire possible de le réanimer. Par chance c'était en hiver et la reprise a été assez facile en le plantant dans de la bonne terre avec un bon l'arrosage. J'ai maintenant un beau cordon-double de Reinette des Flandres.

Les trois suivant ont subi des attaques de printemps. L'arbre débourre, fleuri et d'un seul coup c'est la cata...
Le premier a été sauvé en noyant les galeries avec une décoction de rhubarbe (c'était autrefois quand je pratiquais encore les purins...), le second avec uniquement de l'eau, beaucoup d'eau... Pour le troisième j'ai changé de tactique. C'était au printemps dernier. Lorsque je me suis rendu compte de l'attaque l'arbre était dans un sale état. Je me suis retrouvé avec un arbre atrophié dans les mains ne sachant qu'en faire et ayant peu d'espoir de le sauver. Je l'ai repiqué là où il y avait de la place... sous le noyer. Je l'ai arrosé copieusement et je l'ai oublié. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir cette année un arbre en pleine forme !!! Je savais que les feuilles de mon noyer faisait un bon répulsif naturel à mulot (je paille les légumes d'hiver avec)... mais j'ai pu constater que cet arbre sous lequel dit-on rien ne pousse (en fait peu germe) et les hommes attrapent la mort avait sauvé mon pommier...

Bref, pour sauver les fruitiers malmenés par les mulots il y a deux solutions : la noyade ou le noyer !!!

Commentaires

1. tsampadimanche 5 juillet 2015 à 12:08

Ah les mulots...en ce moment ils nous compliquent la vie au jardin. Cette année c'est terrible...ils mangent les racinents de nos plants de courge...bientôt tout aura disparu...ils s'attaques aux poireaux et la dernière les carottes.

les jeunes arbres fruitiers y ont aussi eu droit...rien ne leur échappent.

on a tout esseyer...la noyage le fumage le piège rien ne fonctionne...on espère ne pas perdre toutes nos récoltent.

2. Isabelledimanche 5 juillet 2015 à 23:10

Bonsoir, il y a aussi les pièges Topcat, un peu chers mais très efficaces. J'ai au un pommier attaqué en début d'été il y a 2 ans et je suis bien contente d'avoir pu le sauver en plantant ce qui restait de racines dans une haie à l'ombre et an arrosant beaucoup le premier été. C'était avant Topcat, maintenant nous posons le piège au moindre signe, toujours avec succès.

3. EmmanuelSlundi 6 juillet 2015 à 10:13

Bonjour à tous! N'oublions pas les chats, ces formidables alliés du jardinier, chasseurs aguerris et protecteurs des récoltes. Notre amazone s'appelle Céleste. En ce moment tenez-vous bien: 2 mulots par nuit (on compte les organes sur le paillasson) et une journée à écraser notre plumard! C'est nâââââvrant! Le lézard, tu as arrêté les purins (l'alcool c'est bien, mais les purins, franchement)? Ciao

4. le_lezardmardi 7 juillet 2015 à 10:05

j'ai chat, chouette et pièges topcat (j'en ai deux depuis 10 ans) mais ça ne suffit pas et cette année est marquée dans mon jardin par une pullulation comme je n'en avais jamais connu grrrrrrrr

5. tsampasamedi 11 juillet 2015 à 10:02

ouf 3 campagnol de moins grâce au topcat...

c'est que ces vilains commence à manger nos carottes.

6. le_lezardlundi 20 juillet 2015 à 10:33

c'est charogne ces bestioles !!!

7. Tombstonelundi 20 juillet 2015 à 21:14

Quelles variétés utilisez vous comme porte greffe nanifiant ?

8. le_lezardmardi 21 juillet 2015 à 22:47

oups... comme ça je ne peux pas te dire il faut que je demande à mon pépiniériste préféré ce qu'il me refile ces derniers temps...

Trackbacks

Aucun trackback.

Les trackbacks pour ce billet sont fermés.

Ajouter un commentaire

Les commentaires pour ce billet sont fermés.