REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Des outils qui prennent le soleil...


Autour de la mare...


Phénologie - Poirier et nashi...


Un trait dans la nuit...

Depuis un moment, il fait beau le jour.
Il fait beau ça veut dire qu'il y a du soleil, qu'il n'y a pas de vent et que les températures sont au dessus des moyennes attendues pour la saison. Ça veut dire que la nuque, le dos et les gambettes des jardiniers prennent un teint hâlé alors qu'en avril... normalement, ne te découvre pas d'un fil.
Ça veut dire aussi que bientôt les jardiniers (et le reste de la population non jardinante) vont très rapidement se plaindre du manque de pluie et que si ça continu comme ça il va falloir arroser toutes ses petites graines que nous venons de semer... grrrr.

Le jardinier jubile à l'idée qu'il fasse beau le jour. Bon. Il n'en peut plus si la nuit le bruit des gouttes, pas trop grosses les gouttes s'il vous plait, le réveille... et dans ses rêves les plus fous il imagine qu'il est loin le temps où il fallait mettre des cierges à Sainte Rita pour que la pluie ne touche ni les pommes de terre ni les tomates !

En ce moment il fait beau le jour... et la nuit. C'est l'occasion de lever les yeux vers le ciel (ami jardinier, sache que le cou peut se détendre sans risquer de se rompre et le regard peut quitter le sol pour filer vers l'horizon voire s'élever vers les cieux... si si...) pour regarder les étoiles. Ici, malgré tous les efforts mis en place pour polluer lumineusement les nuits on peut encore contempler la Grande Ourse, Véga de la Lyre... Et puis il y a tous ces avions chargés de voyageur qui vont vers des contrées lointaines. Ceux que je vois passer vont vers l'Amérique du nord, le Japon. Ça doit être étonnant le Japon malgré Fukushima...Et puis toutes les heures et demi il y a les cosmonautes qui passent au dessus de nos têtes à une vitesse pas possible... Si vite que ça fait un trait sur la photo (avec 15 secondes de prise de vue)
Ce qu'il y a de magique, c'est qu'on connaît à l'avance l'heure exacte à laquelle apparaît la station dans laquelle ils passent des mois... et le chemin qu'elle suivra pour traverser le ciel en quelques minutes quatre cent quarante kilomètres au dessus de nos têtes.



Apparition de la station spatiale (trait vertical au niveau des arbres


elle passe à côté de Vénus...


elle file vers l'Est...


pour observer ISS et connaître les heures de ses passages il suffit de rentrer ses coordonnées géographiques sur le site de Heavens-Above


Un couvre sol en fleur...

Des pivoines qui grimpent vers le ciel...

Mon poussin...

Trempette du 12 avril...

Une trempette bien déconcertante aujourd'hui... J'étais de causerie (sur les semences) et nous avons été obligés de nous rabattre sur une solution tardive, à 19H00, au début de la descendante... Nous avions regardé les prévisions et nous pensions que ça allait être très tranquille, voire plus opportun que de le faire en début d'après-midi à la vue des chaleurs printanières qui furent les nôtres...
Quel ne fut pas notre désappointement lorsque nous avons constaté que ça fracassait pas mal sur le épis et sur les galets. C'était chaud... et du coup, le grand Lézard, qui était dans une petite forme, a botté en touche... et j'ai fait la trempette en solitaire ce qui est beaucoup moins drôle.

T° de l'air, 13°. L'eau est passée à 8°c. Trempette agitée voire engagée (je me suis fait baller 2 fois, à la sortie) mais très agréable. Pas de sensation de froid, pas de piquette à la sortie du bain...

Vivement la semaine prochaine











Claytone de Cuba...

C'est chouette quand tu te lances dans le nettoyage d'un petit coin... et que tu te rends compte qu'il est envahi de Claytone de Cuba... Passé le premier moment de joie, tu vas chercher un couteau à la fine lame, voire une pince à épiler, parce que le désherbage avec des gros sabots se transforme en désherbage chirurgical...

Aux p'tits oignons...

Je rêve d'une maison dans laquelle les objets du quotidien sont confectionnés par la main de l'homme. Des pièces uniques avec leurs qualités, leurs défauts, leurs particularités. Que je sache qui a fait le bol dans lequel je bois mon café, le verre dans lequel je me sers de l'eau... Petit à petit, je fais la transition et si je peux les fabriquer moi-même c'est tant mieux...
Depuis peu, j'ai un nouveau couteau. C'est un yanagiba japonais avec une lame carbone. Son manche est en pommier échauffé, noyer et rondelle de cuir. Un petit bijou ! Au départ un Yanagiba c'est prévu pour trancher des sushis avec précision mais il fonctionne très bien avec les légumes.
tchic-tchac les oignons... chhhlac, le céleri...





Il a été fabriqué à la main par Marco Nwar. Ça ne vous dit peut être rien mais Nwar fait partie des premiers à avoir suivi la Reptily-Family du temps où elle était très confidentielle... Depuis on se retrouve régulièrement sur les blogs, sur FB... et je l'ai vu se lancer dans la fabrication de couteaux très séduisants faits avec amour... L'envie s'est transformé en commande et maintenant j'ai dans la main un couteau aux p'tits oignons !
Et cerise sur le gâteau, la lame est ornée d'une carotte gravée à l'acide... C'est 'y pas beau ?

Vous pouvez découvrir les couteaux beaux et efficaces de Marco sur sa page

Work in progress...





Germinal

Assaisonnement aux insecticides interdits...

		

Promenade du soir...






Une dinde qui couve des œufs de poules

Lu dans le Canard...

Un chat à la cool...

Oignon rouge... des nouvelles...

clic-clic...

Quand ils sont tout neufs, qu'ils sortent de l'œuf, du cocon...




et une petite musique de circonstance pour une arrivée en fanfare...


(ajout du 8 mars...)

Comme cette image du poussin qui sort de l’œuf fait, quand même, un peu gore ... je rajoute celles que j'ai pu mettre en commentaires...

à H + 2H00


à H + 2H3O

Des saules à tresser...

Trempette du 5 avril...

Une trempette pascale bien sympathique bien que l'eau reste tout de même très fraîche (moins de 8°) et que la température de l'air soit à peine plus élevée. Le beau soleil, le ciel bleu et l'absence de vent lui donne un petit air printanier. Nous nous sommes baqués à la montante et comme il n'y avait pas de vague nous nous sommes tapés le luxe de pouvoir rester sur l'épi... Paradoxalement, nous avons ressenti le froid dans l'eau. Oh, ce n'était pas un grand froid mais tout de même... ça tapait un peu au niveau du cou et du torse...
Par contre, pas de piquette, juste un effet baume du tigre en rentrant à la maison... mais qui passe aussi vite qu'il n'arrive.














et un petit plongeon...

Trempette du 5 avril par reptilyfamily

Les œufs du jardin...

Semis d'artichauts, de cardons et de coeur de Marie...


Pâques aux tisons...

Après la tempête...

... faut nettoyer les baie vitrées... grrrrrrrr les embruns !

Coupe de printemps !


Au chaud derrière les fenêtres...



Stade 2 vraies feuilles = repiquage

Phénologie - Pêche de vigne

Narcissisation du labyrinthe...

Arrosage des semis...

Il semble, avec le renforcement du plan vigipirate, que le contrôle des eaux potables soit plus "permanent" et que leur traitement soit plus "intense" (on trouve peu ou pas d'info dans la partie publique du plan vigipirate... mais c'est un truc qui m'a été rapporté... ça se tient... mais après, si ça se trouve c'est une info qui ne vaut pas tripette). Pour nos jeunes plants bichonnés dans la maison un peu plus de chlore, un peu plus de... et de... ce n'est pas forcément très bon...
Une raison de plus pour utiliser de l'eau de pluie pour arroser ses plants de tomates, d'aubergines et autres frileuses qui poussent au chaud derrière les fenêtres.

Ceci dit, l'eau de pluie, hummm y'a bon avec les pesticides, les particules fines et tout le bordel !!! Ici, ça passe parce que je suis à l'ouest des terres et qu'il y a peu de source de pollution entre la mer et moi... mais ailleurs... quand les pollutions s'accumulent sur un toit et qu'à la première pluie elles filent vers la cuve de récupération... hummm

Qu'on se le dise :

Trempette du 29 mars...

Tempête du matin n'arrête pas le pèlerin !

Autant les marées d'équinoxe de la semaine dernière ont été tranquilles... autant aujourd'hui ça secoue, et pas qu'un peu !
Vent tempétueux, zone dépressionnaire, mer forte avec des vagues de 2 mètres (renforcement du vent et 3 mètres attendus dans l'après-midi), surcôte de plus de 50 cm... elle a eu du cul la digue qui protège le hâble.

Donc trempette à la descendante (pas le choix) avec 4,5 de marnage. J'ai préféré attendre que la mer soit plus basse pour être sûr qu'on ne risque pas de se faire baller sur les galets. Il fallait en plus faire vite car la fenêtre météo était assez étroite avant le coup de vent et les grosses vagues du milieu de l'après-midi où ça allait devenir franchement baston...
Sécurité, sécurité, règle de base de l'étique des trempettes.
La température de l'eau remonte tout doucement et on se rapproche de 8°c. Le vent et la pluie faisaient que même la tête hors de l'eau les sensations restaient humides... du coup on ressent moins le froid.
Un bon 5 mn de trempette pour moi... un peu moins pour le gaillard.

Ma Douce s'est postée à croupetons à l'abri derrière l'épi pour faire les images... et c'est là que nous l'avons retrouvée pour nous refroquer protéger du vent...

Vivement la semaine prochaine !












Tête à tête dans le compost...

Semis d'asperge...

Barr's, pour les intimes...




et une petite vidéo de circonstance

Semis de PdT...

Nordic october, Near Yukon, Boy pig, Maris Piper, Land races, Minnie's pig, Juanita, Diamond toro, Phytophyter, Redder Blood, Cocoon knuckie LL, Bleue d'Artois LL, Sarpo mira LL, Eden LL, La pan LL, 320370