REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Pas de trempette du 1er mars...

désolé, mais nous sommes loin de la mer. J'ai rejoins le reste de la famille dans les montagnes.
Aussi, pour satisfaire notre côté "exhibistonniste" et ne pas frustrer votre penchant vers un "voyeurisme" douteux (c'est quand même nous que vous matez en maillot de bain tous les dimanches !!!) nous avons opté, avec la grande mansuétude qui nous caractérise, de nous livrer à une solution de repli
Donc, z'avons fait un petit plongeon dans le potager de mère et père-grand

Vivement la semaine prochaine pour une reprise des trempettes sans combi ni chichi




Un potager pour mon école...

Le projet picard "Un potager pour mon école" est l'un des 19 retenus dans le cadre du Programme National pour l'Alimentation.



Il était représenté aujourd'hui lors de la remise des prix par Stéphane Le Foll au salon de l'agriculture par P. Boulogne (Association en savoir +), C. Richard et P. Kim-Bonbled (DRAAF de Picardie) et Rodolphe Grosléziat (IREPS de Picardie)




Présentation par le ministre de la politique alimentaire et des 4 axes prioritaires :

  • La justice sociale
  • L'éducation à la jeunesse
  • La lutte contre le gaspillage alimentaire
  • L'ancrage territorial



Lors de la présentation de "Un potager pour mon école" le ministre a pris la parole pour dire tout le bien qu'il pensait du rôle des potagers... C'est à ce moment là je pense que je lui ai dit qu'il était beaucoup trop grand pour moi... ce à quoi il a répondu... oui je sais les petits légumes sont meilleurs plus croquants... et patati et patata....







On prépare dès maintenant la future grande région "Picardie"...




et pour finir on cause avec deux autres porteurs de projets devant la caméra du ministère...





le ministre mettait la main à la pâte en cuisine...



Je retiens aussi de ce moment que monsieur l'inspecteur général de l'agriculture est venu à ma rencontre pour me remercier de la qualité du dossier déposé à son expertise... Le mieux construit qu'il n'ait jamais consulté m'a t-il dit... c'est con mais ça fait plaisir à entendre. Merci monsieur.

Des fourmis dans les doigts...

Bonne écoute !
(c'est une ancienne chronique... mais elle est de saison... alors...)

Je cultive aussi mon cholestérol...

Mademoiselle X...

Mademoiselle X est une des filles de Charybde... Nous l'avions gardée.
Fin août, tous nos chats ont disparu. Charybde, Scylla et Mademoiselle X. Trois semaines plus tard Charybde est réapparue et depuis ne nous a plus fait faux bond.
Cette nuit, la Lézarde et les Lézardeaux sont partis prendre le grand air. Je dois rester à cause du boulot... grrrrrr... La lézarde fumait son clop dehors lorsque Charybde est arrivée (chez nous les chats sont dedans le jours et dehors la nuit), s'est collée contre ses jambes en ronronnant avant de rentrer dans la maison. La Lézarde lui a donné à manger et deux caresses sous la ganache et là, alors là... y'a comme qui dirait un p'tit problème ! Notre Charybde n'a pas un collier bicolore, ça non ! Force est de se faire une raison. Ce n'est pas Charybde, mais Mademoiselle X qui revient après six mois d'infidélité. La bougresse, elle retrouve en un instant ses marques. Elle a le pelage lisse, respire la bonne santé. Elle a visiblement trouvé un autre "chez elle". Elle fait le tour de la maison pour vérifier que rien n'a changé, teste les fauteuils, essaye de piquer de la bouffe (c'est bien la fille de sa mère !) et trouve la direction de la caisse à crottes.
Du coup, la lézarde qui était un peu chafouine(*) d'affronter seule la route en devient rayonnante...





(*) voir le très judicieux commentaire de Anne à propos de l'usage de ce mot

Ô rage !

Des filles devant la vitre après la pluie...


trempette du 22 février...

Les semaines se suivent mais ne se ressemblent pas. Officiellement l'eau était très légèrement moins fraîche que dimanche dernier mais ce n'est pas ainsi que nous l'avons ressentie... Peut-être est-ce le petit vent frais qui nous a donné cette impression. Le coef était de 115 et le très fort courant qui malgré la montante ne nous ramenait pas sur les galets nous a incité à la plus grande prudence... Nous sommes restés moins longtemps dans l'eau que d'habitude pour cette raison...
Vivement la prochaine !!!












Grandes marées...


Trois instants plein de charme en quelques minutes...




Une mangeuse de pucerons...

Derniers céleris...

Promenade du petit matin...







Ail 2015...

Plantation de 158 caïeux en B3 (52 gayant, 54 flavor et 52 ail du nord gev2)

Planter l'ail...

Va falloir y penser !!!



Trempette du 15 février...

Il y a quelques temps, Colin, faisait remarquer que comme dans toute pratique de plein air nécessitant un certain engagement, ce n'était pas les sorties les plus engagées, difficiles, périlleuses... qui laissent avec le temps les meilleurs souvenirs.
Il a raison ! La trempette d'aujourd'hui fut une jolie surprise, une petite douceur au cœur de l'hiver. Rien à voir avec celle de la semaine passée. L'absence de vent froid et de grosses vagues déferlantes la classe dans les trempettes TD+ (petite cotation acquise grâce à la fraîcheur de l'eau)... mais nous garderons longtemps le souvenir de ce moment magique... à jouer dans les vagues un 15 février et à nous dire plusieurs fois "on reste encore un peu"...

(z'avons pris le temps de traîner avant de nous refroquer. Pas de cagoule, pas de gant... ni piquette ni effet baume du tigre sur le corps)

///ajout du lundi... officiellement, d'après la météo des plages... l'eau est à 6°c///













50 nuances de graines...

Rien n'est trop bon pour les jardins solidaires et épiceries sociales que nous (IREPS, DRAAF, ARS) accompagnons dans le cadre du projet Cuisines et Potagers nourriciers et on ne va pas s'arrêter à 50 nuances de graines !!! Et hop, voici un stock de variétés du nord de la France confiées par le CRRG. A charge pour nos jardins d'en assurer la multiplication (c'est bibi qui forme) et d'en donner ensuite à ceux qui n'en ont pas.

Un couvre sol au top !

Derrière la porte...

50 nuances d'engrais...

malgré toutes les bonnes résolutions, malgré tous les engagements... les rayonnages des jardineries débordent, en cet fin d'hiver, une fois de plus, de moults produits plus toxiques les uns que les autres. Cette offre de 50 nuances d'engrais et de pesticide est pitoyable.
Pas de photo aujourd'hui mais une petite vignette détournée et diffusée sur les réseaux par bibi...
(un grand merci à la personne qui a trouvé le jeu de mot repris ici dans le titre)

Toujours là...

Derrière la fenêtre...

Trempette du 8 février...

Une trempette hivernale prise les doigts dans le nez, tranquille, pépère... On a commençé par se promener en slip de bain un bon quart d'heure sur la plage, face au vent du nord, en déclamant des poèmes. Une fois dans l'eau, nous avons lancé un concours de "ch'ti qui rest' le plus longtemps au fond sans respirer". Quand on a vu que la Lézarde avait fini son livre on s'est dit qu'il fallait sortir et rentrer pour prendre le dîner. On s'rait bien resté un peu plus mais c'est que ça met en appétit une trempette dominicale !!!

Naaan, c'est des conneries, l'eau était à 8°, ça caillait pas mal... mais... mais on n'a pas eu la piquette (avec un joli effet "baume du tigre" sur le ventre et les cuisses... rouges les cuisses, bien rouges) et on est très contents parce que c'était très chouette dans son style et qu'on ne voit pas très bien ce qui pourrait nous empêcher de faire le tour du cadran











Des plantules dans la lumière...

Quelle belle journée d'hiver !