REPTILY-FAMILY

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Vert, c'est vert...

je sais que ça va mettre en boule certains... mais pffff sur le contrat il est indiqué que les tontes connaîtraient une petite pause estivale. Je l'attends encore la petite pause. L'herbe pousse plus vite et est grasse comme lors d'un mois de mai chaud et humide !

Ça devient très chouette !

Rhooooo, ça va être ma-gni-fi-que, sauf que nous nous rendons compte, un mètre-mesureur à la main, que le grand jeu des chaises musicales va être lancé pour réussir à la caser... Ah, ah, ah !!!

Tempette du 26 juillet...

Première trempette "automnale" de l'année avec un vent à décorner les bœufs, de la pluie, une température de l'air à 14° et une eau un peu plus chaude... En novembre nous aurions trouvé cela très sympa mais il nous semble que c'est un peu juste pour une trempette de juillet...




Nouvelle vie...

Jour de pluie... pas moyen d'aller dehors ni terrasser ni jardiner... alors nous nous replions sur l'armoire de mon grand-oncle. Récupérée en novembre elle devrait bientôt trouver une petite place dans la maison...

J6

Encore une journée qui est passée à toute vitesse... Ça avance et nous avons fait un grand pas en avant en décidant comment nous allions faire nos petits murets... Du coup, nous allons les habiller avec les chutes d'ardoises du chantier du toit d'il y a deux ans...





Terrasse... entre les gouttes...

et une cinquième journée de boulot... et nous pensons qu'il en faudra encore... pfff... pour finir...
Z'avons été contraints de nous replier trois fois à cause de la pluie... décidément ce mois de juillet n'est pas extraordinaire...

Terrasse... J4

Z'avons trouvé des brosses métalliques circulaires qui se fixent sur les perceuses électriques... ça fait gagner un temps fou ! Cependant, entre la meuleuse, les perceuses et les petits coups de maillet pour enfoncer les briques dans le sable... on ne peut pas dire que la journée fut franchement reposante ni pour les bras ni pour les oreilles... Les arbustes du coin en ont aussi ras la casquette !
Y'a encore du boulot et la pluie revient demain... grrrrrrrrrr !



Longue sera la dernière ligne droite !

après une certaine rapidité d'exécution lors des premiers jours... hier a connu les premiers freins... nous avons pas mal tergiversé pour déterminer le motif, ensuite j'ai commencé comme un brave à scier les briques à la main avant de trouver une meuleuse et surtout, surtout, surtout la dure épreuve du grattage a commencé. Et là, il va falloir être patient parce qu'il y en a pour quelques jours. Voyons le côté positif, peut-être allons nous trouver la solution pour les petits murets des bordures...



Work in progress... rdv au tas de sable...




Des fruits rouges pour l'hiver...





trempette du 19 juillet...

Une trempette tranquille, presque ennuyeuse...





Des promesses de kiwis...

Work in progress...



Petit tour du jardin sous la pluie...

Aujourd'hui il y a eu une visite "professionnelle" du potager dans le cadre de la formation que nous (Draaf, Ireps, Lasalle) offrons aux porteurs de projets voulant mettre en place des potagers et des cuisines solidaires sur leur territoire...
Il a plu... mais c'est comme ça...

La visite commence sur le trottoir d'en face. C'est quand même de là qu'on a la meilleure vue... sur... l'absence de glyphosate sur mon trottoir. J'ai demandé il y a plusieurs années à l'employé communal de cesser d'en mettre et ça a suffit... comme quoi il suffit de pas grand chose. Les pêches, mures... s'offrent à la main du promeneur qui aurait envie de succomber à une petite gourmandise. Les marges donnant sur l'espace public des jardins écologiques doivent montrer l'exemple. Elles doivent donner envie, elles doivent sortir du lot...
Cet hiver c'est une bande "vitrine" que je dois améliorer pour qu'elle soit exemplaire l'an prochain...




Ensuite nous sommes remontés sous la voûte végétale des noisetiers, néfliers du Japon, pêchers... de notre entrée pour longer l'arrière de la maison et grimper les trois marches qui mène au coin des cucurbitacées...


C'est un coin entièrement paillé, certainement le point le plus haut du jardin... qui domine la route de plusieurs mètres. C'est en effet, et pour le coup, un véritable mur végétal puisque j'ai remonté le niveau du sol au fur et à mesure de la croissance de la haie de laurier...


Nous avons longé les topiaires de buis qui semblent indemnes de pyrales... je touche du bois...


Un moment important a été consacré au compostage des déchets. Ici, il s'agit de ma station de compostage des toilettes sèches et des restes de cuisine qui ne finissent pas dans la basse-cour...


Nous avons longé l'arrière de maison le long des érables à peau de serpent, des goumi et autres chèvrefeuilles comestibles pour faire une nouvelles halte auprès de mes cuves à eau...


... et nous sommes rentrés dans le potager


où de très nombreux fruits rouges sont encore à récolter malgré l'absence remarquée de protection (effaroucheur, filet... )


Nous avons poursuivi jusqu'au fond du jardin que nous avons ensuite traversé du nord au sud pour rejoindre la basse-cour...





de là nous nous sommes dirigés vers les serres...



et sommes revenus vers la maison en passant par un autre coin à fruits rouges...




Pour finir vers un petit coin que j'aime beaucoup autour de la mare...


Promesse de kaki ???

Pas de trempette du 12...

Désolé...

La petite Lézarde sous un magic mirrors...


Un jardin qui pétille...

Des laitues qui montent...

Des ados qui préparent un truc ?




Des framboises en transit vers l'artique...

Trempette du 5 juillet...

Pluie du matin n'arrête pas le pèlerin... mais l'orage calme les ardeurs !

Z'avons attendu sagement à la maison que les éclairs s'éloignent loin au delà de l'horizon pour enfiler nos slips de bain et nous rendre sous une pluie battante à notre plage préférée.
Autant ces derniers temps nous trouvions qu'il y avait beaucoup de monde, autant aujourd'hui personne. C'est peut être parce que c'était l'heure de passer à table.
Une trempette peu commune pour la période estivale puisque l'eau était plus chaude que l'air. Quelques jolies vagues. nous avons nagé au milieu des clochettes de pluie. Rien à dire de plus si ce n'est que nous nous sommes bien marrés avec m'zelle Zoé dont c'était la troisième trempette dominicale !

(si... ce n'est pas drôle d'aller sous la pluie avec un appareil photo, et ce l'est encore moins d'aller sous la pluie avec un appareil photo à la plage ...)










Premier petit œuf...

Soir de canicule...

37° toute l'après-midi... Je ne sais pas si le record local est tombé mais je n'avais jamais connu telle chaleur dans le jardin. En même temps, j'ai jardiné toute la journée torse-poil sans ni me faire griller ni mourir déshydraté. Le petit vent et la sécheresse de l'air la rendait assez supportable. Paradoxalement ce sont des plantes installées depuis longtemps qui semblent souffrir de la chaleur : quelques hydrangéas et l'abricotier. Pour le reste, les paillages et l'arrosage au goutte-à-goutte sur les jeunes semis fonctionnent très bien. Je me suis amusé cette après-midi à prendre la température à 20 centimètres de profondeur dans les zones paillées et celles qui ne le sont pas... il y a 9°c d'écart...








Pique-nique du soir...



Fruitiers et p.... de mulot

Les fruitiers menés sur portes-greffes nanifiants sont très fragiles face à insatiable gourmandise des grignoteurs à 4 dents. En quelques jours on se rend compte qu'un arbre dépéri à la vitesse grand V sans que rien ne le justifie. Alors en prenant l'arbre entre le pouce et l'index on se rend compte qu'un rien suffit à l'arracher et qu'il ne reste sous terre que l’esquisse du reste d'un moignon racinaire... De nombreux orifices de galerie ne laissent planer aucun doute sur la nature du mal et on fulmine, on peste, on rage contre ces satanées bestioles qui commencent sérieusement à nous courir sur le haricot.

J'ai été confronté au problème pour quatre de mes pommiers basse-tige.
Le premier venait de chez mon copain Vincent... Il me l'a confié sans trop croire possible de le réanimer. Par chance c'était en hiver et la reprise a été assez facile en le plantant dans de la bonne terre avec un bon l'arrosage. J'ai maintenant un beau cordon-double de Reinette des Flandres.

Les trois suivant ont subi des attaques de printemps. L'arbre débourre, fleuri et d'un seul coup c'est la cata...
Le premier a été sauvé en noyant les galeries avec une décoction de rhubarbe (c'était autrefois quand je pratiquais encore les purins...), le second avec uniquement de l'eau, beaucoup d'eau... Pour le troisième j'ai changé de tactique. C'était au printemps dernier. Lorsque je me suis rendu compte de l'attaque l'arbre était dans un sale état. Je me suis retrouvé avec un arbre atrophié dans les mains ne sachant qu'en faire et ayant peu d'espoir de le sauver. Je l'ai repiqué là où il y avait de la place... sous le noyer. Je l'ai arrosé copieusement et je l'ai oublié. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir cette année un arbre en pleine forme !!! Je savais que les feuilles de mon noyer faisait un bon répulsif naturel à mulot (je paille les légumes d'hiver avec)... mais j'ai pu constater que cet arbre sous lequel dit-on rien ne pousse (en fait peu germe) et les hommes attrapent la mort avait sauvé mon pommier...

Bref, pour sauver les fruitiers malmenés par les mulots il y a deux solutions : la noyade ou le noyer !!!

Trempette du 28 juin...

Première trempette de l'été... enfin première trempette dominicale car en fait nous nous baignons maintenant tous les jours que le soleil fait en nous illuminant lorsque la surface de la Terre que nous occupons, le temps d'un instant, se présente à lui.
En ce moment l'eau est à 15... peut-être 16... en tout cas elle nous semble délicieuse. Nous pouvons y aller de nouveau à marée haute sans prendre trop de risque. Nous avons aussi pris l'habitude d'y aller tard le soir, à la fraîche... entre chien et loup. C'est l'éclate !!! Nous profitons de la mer comme jamais !!!
La cousine des montagnes adore !


Arrachage de raifort...

Une souche de rhubarbe...

Ben oui, on est comme ça... on arrache les rhubarbe qui ne sont pas assez vigoureuses pour faire de la place pour aut'chose

Pique-nique du soir...








Un jeune nettoyeur...

Terre-Lune

Le comble c'est de venir vivre à la campagne pour réduire les kilomètres parcourus et de se retrouver sur les routes pour des histoires de potager...
13 ans, pas de frais, consommation modérée (5,3), grand coffre, excellent moteur mais il ne faut plus être trop regardant pour l'équipement qui part un peu en vrille...


Terre Lune par reptilyfamily

Tient, v'la la pluie...

Trempette du 21 juin...

dernière trempette printanière de notre premier cycle dominical de mise à l'eau... Elle a été venteuse et agitée. Mademoiselle Zoé nous a fait sa première sans un frisson dans une eau à 14°.
Comment dire... on en a pris plein la tronche et nous sommes restés près les uns des autres histoire d'assurer au cas ou. Les vagues étaient cinglantes et nous avons été confrontés au courant latéral le plus puissant de toute notre première saison de trempette : lorsque nous avions pied il était très difficile de le remonter et lorsque nous nagions nous perdions plus de deux mètres à la seconde... Avec Léo nous avons tenté de nous éloigner pour aller dans les grosses vagues... nous n'avons jamais réussi à les atteindre à cause de ce fichu courant... ceci dit, c'était vraiment le jour où, il était plus sage d'opter pour une trempette à la montante qu'à la descendante...

Vivement la prochaine !








Jardiner avec ses cuisses...

Dans notre merveilleux monde moderne on a tendance à se laisser aller, au boulot, dans la voiture, devant les écrans...On courbe le dos, les abdos et les muscles du dos se ramollissent et on devient très fragile. Au contraire il faut redresser la poitrine, mettre le bassin en antéversion et compter sur ses cuisses. Souvent, du moins régulièrement, on voit des gaillards et des gaillardes conseiller à ceux qui ont mal au dos de suivre leurs bons conseils de jardinage... Ils feraient mieux de conseiller d'aller voir un médecin ou un entraîneur sportif histoire de changer les postures pour seulement ensuite se mettre au jardin... non mais !

Promenade du 20 juin...










Des oignons qui fleurissent...

Un jardinier qui se penche...

Une étiquette...

Du chou Mizuna à foison...

Des oignons rouge d'Abbeville...

Un short qui n'en peut plus...

Trempette du 14 juin...

Les horaires de marées et les visites du potager ne nous ont pas laissé le choix : ce fut une trempette de début de soirée à la montante et comme il n'y avait pas de vague nous avons laissé filer un peu le temps pour que la mer soit plus haute et que nous ne risquions pas de se prendre une fois de plus ce p.... de piquet de rommel...
Pas de vent, mais pas très chaud non plus avec une espèce de brume pas très sympathique. Mais une fois dans l'eau... nous sommes si bien...
T° de l'air 17. Température de l'eau 14°c. Ça se remet à monter tout doucement mais vraiment tout dou-ce-ment. C'est une expérience intéressante de vivre le décalage entre les saisons et la température de la mer !

Vivement la semaine prochaine !









We de visite...

De belles rencontres, de belles discussions de beaux échanges.
Merci beaucoup à toutes celles et ceux qui ont fait le déplacement.
Merci beaucoup aux deux jeunes musiciens de l'école de musique de la Ccvi qui se sont rendus disponibles pour nous interpréter une suite de sonates de Joseph de Boismortier entre deux visites guidées...

Des gens heureux et de la musique dans un potager... le bonheur pour un jardinier.









Visite du potager...

Hello,
le potager ouvre ses portes samedi et dimanche (unique ouverture de l'année). Je fais une visite guidée à 14H00, 15H30 et 17H00 (autrefois c'était toutes les heures mais c'était la course pour clore une visite avant la suivante...). L'entrée est à 4€ pour les adultes et l'ensemble des fonds perçus revient à l'association JAS (Jardin Art et Soin) pour permettre la mise en place de jardins de soin.

Il y a trois jardins ouverts au public en Picardie dans ce cadre là :
- celui des couleurs de l'instant dans l'Oise
- celui de Dan dans la Somme
et le mien...





voici le lien vers ...
la page de présentation des jardins picards

Qu'on se le dise

L'image du jour...

Petit tour du soir...







Un chou gros comme ça...

Trempette du 7 juin

une trempette à la montante tout ce qu'il y a de plus normal... La température de l'eau reste à 13°c mais c'est un vrai plaisir. Pas mal de monde sur notre petit bout de plage venu prendre le soleil et pique niquer... mais personne dans l'eau.
Le Léo a passé la trempette le pouce en l'air histoire de ne pas mouiller les points de sutures de ses exploits de la veille !
Z'avons fait gaffe à ne pas nous choper une fois de plus ce p'tain de piquet de rommel !
Vivement la prochaine !!!














Une image de cet hiver...

Lors d'une de nos trempettes hivernales nous avons croisé notre chauffagiste et néanmoins ami Jean-Christophe. C'était assez drôle. Nous ne savions pas qu'il avait une caméra embarquée sous sa voile... ça donne un autre point de vue !!!
Merci m'sieur pour la belle image